Bruno, tu vas nous manquer…

J’aurai aimé ne jamais avoir à écrire ce message… Pour ceux qui ne sont pas au courant, Bruno nous a quittés brutalement ce matin.

Je suis, comme toutes les autres personnes déjà au courant, sous le choc. Sa femme tenait à ce que tous les run’ars soient prévenus de son décès.

Que dire ce soir ? Que nous avons perdu le premier des run’ars, toujours prêt à accueillir les nouveaux, nous accompagner, nous conseiller à chaque entraînement, chaque course…

A côté de l’aspect purement sportif, il était également le pilier de l’association notamment pour l’organisation de nos Foulées.

Il est difficile d’écrire d’avantage maintenant car je suis sous le choc et tellement tellement triste comme nous tous, mais je pense que chacun d’entre nous a des dizaines de souvenirs avec lui. Je retiendrai ce soir son empathie et sa bienveillance à notre égard à tous.

On pense à toi Bruno et tu vas tellement nous manquer…

24 réflexions sur « Bruno, tu vas nous manquer… »

  1. Les run’ars ne seront plus jamais les mêmes sans toi Bruno.
    Ce soir je me souviens de ton altruisme : tu t’occupais si bien de nous ,que nous courrions vite ou moins vite, que nous courrions loin ou moins loin : tu étais toujours là pour nous encourager.
    Ce soir je me souviens de tes parcours de cet été à chaque fois renouvelés et enchanteurs.
    Ce soir je me souviens de tous ces moments de convivialité que tu as organisés pour nous : anniversaire des runars, soirée galette, soirée raclette …
    Ce soir, nous avons perdu un ami.
    Non les runars ne seront plus jamais les mêmes sans toi Bruno.

  2. Le ciel vient de me tomber sur la tête. J’ai l’impression de vivre un cauchemar. Je pensais à Bruno cette semaine me demandant si il se préparait pour le loup blanc. Quelqu’un de bien vient de nous quitter. Je suis très triste. Prépare de nouveaux parcours Bruno là où tu es partis car nous te rejoindrons un jour prochain.

  3. Bonsoir à tous les run ars endeuillés par la perte de leur leader Bruno. Une personne généreuse amicale qui avait à cœur de partager sa passion et d accompagner les petits nouveaux. Merci pour cette belle rencontre bien trop courte.. Mes pensées sincères pour son épouse ses enfants… Et les êtres qui lui sont chers.

  4. Difficile pour moi hier de m.exprimer … Si j.avais à résumer la personnalité de Bruno en un mot je dirais « bienveillance « 
    Des souvenirs de toi nous en avons tous plein la tête , tu as été près de moi pour mon 1 er marathon à La Rochelle ou tu m’a emmené jusqu’à 42 eme km …
    Bruno cet esprit de réunir ,de partager c’était toi ..
    Bruno tu vas nous nous manquer ……..
    SQ

  5. Bruno, tu nous fais beaucoup de peine et c’est pas dans tes habitudes. Toi qui nous conseillais, qui nous rassurais, qui nous attendais, qui nous accompagnais, qui nous motivais… Là, tu nous laisses, sans un mot, ahuris, désemparés, au beau milieu d’un parcours où on avait encore besoin de tes encouragements… On n’est pas prêt de faire une foulée sans penser à toi !

  6. Tu étais réservé presque timide parfois mais omniprésent dans notre association. J’ai fait des centaines et des centaines de kilomètres avec toi, soit en marchant soit à vélo mais le plus souvent en courant. Que de bons moments passés avec toi sur les routes et les chemins des marathons. Je me souviens de celui du cognac où tu t’arrêtais à tous les ravitos que tu appréciais tant. Je me souviens du Vulcain et du Sandy où au début nous étions tous les deux et quelques années après tu avais même réussi à entraîner Isa et Didier. Mais je me souviens aussi de moments très difficiles sur les pentes des templiers ou à l’ecotrail de Paris. Ces moments me paraissent aujourd’hui comme de bons souvenirs. Dans cette période terrible je pense beaucoup à Sylvie,Loïc ,Noémie et leurs enfants. Au revoir Bruno. Au revoir mon ami.

  7. Bruno tu m’as accueillie et accompagnée lors de mon arrivée dans le club. Tu m’as encouragée, motivée alors que je me sentais pas au niveau du groupe. Je ne t’ai pas connu longtemps, et pourtant je sais que j’ai rencontré une belle personne. Sincères condoléances à tes amis et à ta famille
    Béatrice

  8. Je n’arrive pas à croire et à réaliser Bruno que tu nous as quitté, c’est si brutal et si injuste, il n’y a pas d’autres mots. Tu vas nous manquer, les run’ars sont pour moi comme une famille, nos sorties 3 fois par semaine ont tellement crée de liens, tellement de souvenirs. Toi avec Gégé qui nous a fait découvrir le trail, toi qui connaissait chaque étapes, chaque ravitos d’une course, un véritable GPS. Tu étais toujours de bons conseils, rassurant, motivant…et si généreux.
    J’ai beaucoup de peine pour ta famille, pour les run’ars, tu vas terriblement nous manquer….

  9. Bruno, tu vas courir encore pour longtemps avec nous. Ton humour, tes anecdotes, ta bienveillance jalonneront nos chemins, tu vas tellement nous manquer

  10. J’ai beaucoup de peine en écrivant ces quelques mots comme tous les amis Run’Ars. On a perdu un frère, un ami un père même pour certains d’entre nous. Bruno tu m’as fait découvrir et apprécier la course à pied par la motivation que tu nous transmettais. Parfois j’étais hésitant pour m’inscrire sur une course et tu savais trouver les mots pour me motiver. Je ne pourrai plus prendre mes baskets sans penser à toi. Tu avais tellement de qualités qu’on ne peut toutes les citer : bienveillance, générosité, écoute, motivation, bonne humeur permanente etc… Geneviève se joint à moi pour adresser à Sylvie, son épouse ses enfants et petits enfants nos pensées très émues. Bruno tu resteras pour nous un modèle car tu étais une bonne personne.

  11. Bruno, depuis combien de temps nous connaissons-nous? 25 ans, environ…
    D’abord au Tennis Vienne et Moulière avec nos enfants. Le trio de garçons : Amandin, Thibaud et Loïc. Puis le trio de filles: Mélie, Léa et Noémie. Que de souvenirs d’entraînements, d’encouragements et de réconfort auprès d’eux…
    Et puis il y a eu la course à pied. La grande aventure des Run’ars dans laquelle tu m’as entraînée, toi et quelques autres ( Patrick, Rémy…), moi qui ne savais pas au départ courir 1km….
    10 belles années à sillonner les chemins et les bois des environs, à se déplacer plus loin aussi…Dernièrement tu m’as fait découvrir le trail et m’as initiée à l’utilisation des bâtons. Incroyable, grâce à toi, j’y ai même pris du plaisir…Promis je vais poursuivre mes efforts!
    Tu as toujours été à mes côtés pour me conseiller et m’encourager. comme tu l’as toujours fait pour tous les autres coureurs.
    « L’Esprit Run’ars » tu l’incarnais si bien… Tu étais cet Esprit Run’ars: accueil bienveillant des nouveaux, performants ou débutants, encouragements sans limite, disponibilité pour l’organisation des Foulées mais aussi pour nous concocter de nouveaux circuits et surtout beaucoup beaucoup de gentillesse..
    Merci Bruno pour ce quart de siècle sportif terriblement humain . Tu n’es pas prêt de sortir de les/ de nos pensées.
    Bruno, tu nous manques déjà terriblement.

  12. Bruno, tu es parti beaucoup trop tôt. En tant que « jeune » run’ars, la covid nous a empêché d’avoir plus de moments de convivialité en 2020 dans les chemins autour de St Ju. . Je garderai de toi le souvenir d’un homme affable, généreux, bienveillant et tout dévoué à la cause de l’Association. En ces moments tristes, affectueuses pensées à ta famille et à tes proches. Tu vas nous manquer. Joseph

  13. Quelle horreur …
    Je ne le connaissais pas bien mais j’avais bien compris quand je suis arrivé que c’était un peu le papa de cette assos et tous vos messages le confirme …
    On pensera à lui à chaque fois que l’on mettra nos baskets c’est une certitude..
    Notre devoir faire que les runars reste à son image : bienveillant …
    Sincères condoléances à sa famille et à tous les runars ( sa deuxième famille )

  14. J’ai rejoint la troupe des Run’ars depuis peu, mais hier la nouvelle m’a laissée sans voix, je suis sonnée et triste. Je n’imagine pas la peine de ceux qui connaissaient Bruno depuis des années.
    Je retiens avant tout sa bienveillance, ses encouragements envers les débutants et son soutien. Je n’aurais jamais imaginé il y a quelques années me lever de bonne heure le dimanche matin pour aller courir dans les bois, mais j’y ai pris goût grâce à Bruno et ses parcours variés pour découvrir les alentours, avec les petites anecdotes historiques qui ponctuaient les chemins, quel plaisir ! Cela va beaucoup me manquer…
    Courage à toute sa famille dans cette épreuve

  15. Ce n’est pas que la brutalité de ta disparition, ni l’émotion qui en découle qui me font dire « Bruno tu étais et restera pour toujours une belle personne ».
    Malgré tous tes challenges que tu transformais en exploits, souvent inatteignables pour beaucoup d’entre nous, tu savais rester à notre écoute, sachant aider, conseiller, motiver pour franchir tranquillement des paliers de progression. Nous te devons tous quelque chose qui nous a aider à devenir plus grand dans la course.
    Merci Bruno

  16. Triste nouvelle, c’est une belle personne qui s’en est allée beaucoup trop tôt.
    Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches
    Adeline

  17. Tristesse voilà le 1er mot qui me vient, le 2ème injustice mais Bruno était toujours présent, réconfortant. Toutes mes condoléances à sa famille.

  18. Pour ma part, je n’ai pas de mots assez forts pour exprimer la reconnaissance mais aussi le sentiment d’abandon (sauf que Bruno n’a jamais abandonné personne, en vrai).
    Je me souviens d’un dimanche matin (il y a longtemps) où Franck m’a dit « c’est quand même dingue d’être comme ça, de faire les choses vraiment pour les autres. Il est incroyable ce mec. »
    La générosité, la bienveillance, l’indulgence, la bonté, le goût du partage et surtout la capacité à être vraiment content pour les autres. A part aux ravitos, il laissait toujours les autres passer devant.
    Je me sens terriblement seule parce qu’on a perdu le capitaine du navire.
    J’espère juste que quand nous le pourrons, nous serons à la hauteur.
    Je pense très fort à Sylvie, Loïc et Noémie et vais faire mon possible pour faire vivre tout ce qu’il m’a transmis.
    Mélanie

  19. Il y a bien longtemps que je ne suis venue courir avec vous, mais des 10 premières années des run’ars je garde comme vous le souvenir de Bruno comme quelqu’un d’une extrême bienveillance. Bruno avec toi et tous ceux du début, je suis passée de 5 10 20 et même 42 km… Que dire, cette nouvelle m’abasourdi et me laisse sans voix…que de bons, très bons souvenir…comme vous tous je suis très triste et je pense à sa famille.

  20. C’est une triste nouvelle que je vient de lire.
    Je suis nouvelle depuis Octobre sur l’équipe de run’ars, et le premier contact a été avec Bruno qui a tout fait pour que je m’y intègre. il m’a surmotiver pour la reprise de sport. Et ce que j’ apprécié chez lui c’est la gentillesse qu’il dégageait et sa bienveillance.
    Mes pensées pour sa famille.
    Lucie

  21. Bruno a été le même avec nous tous, un vrai gentil. Toujours présent pour nous conseiller, nous encourager et nous accompagner et cela avec humilité. J’avais battu mon record de vitesse sur le 10km de Châtellerault à mes débuts avec les Run’ars à ses cotés. Le dernier km avait été difficile ; je m’en souviens mais il ne m’avait pas lâchée. Quand je lui en reparlais il s’en souvenait à peine. Logique, il ne pouvait pas mémoriser toutes les fois où il avait soutenu l’un d’entre-nous. Des bons souvenirs à ses cotés j’en ai à la pelle ; des mauvais ? Je cherche encore…
    Il y a des rencontres qui marquent une vie ; Bruno en fait partie. Il va atrocement nous manquer et à tout point de vue : organisationnel, sportif et avant tout humain. Te dire adieu est un véritable crève cœur.

  22. Bonsoir à tous,
    Cela fait longtemps maintenant que je ne suis pas venu courir avec vous pourtant, comme vous, j’ai bien connu Bruno.
    Bruno, je l’ai vu il y a peu et nous avions reparlé de cette sortie ici à Lauthiers. J’ai lu tous vos messages à sa mémoire et vous avez raison c’était un homme bien, un homme bon !
    Je me souviens il y a quelques années Sandrine, Didier et moi avions été cajolés et guidés par Bruno jusqu’à l’arrivée du marathon de la Rochelle. Quelques mois plus tard, ayant couru le semi du Futuroscope, je l’attendais là en haut des parkings pour finir avec lui son marathon il en était très ému ! Bruno c’était ça son oxygène offrir et donner aux autres sans rien attendre en retour, juste pour le cœur !
    Alors à tous ceux que je connais et ceux que je ne connais pas gardez à l’esprit et dîtes vous que tout ce qu’il vous a donné et que vous avez accepté l’a rendu heureux.
    En pensant à Sylvie et tes enfants, je te dis au revoir Bruno ton regard espiègle et bienveillant nous manquera à tous
    Frank

  23. Bonjour camarade Run’ars, Tout d’abord une grande pensée pour la famille de Bruno .
    Mais aussi pour vous les run’ars.
    Même si je ne le connaiser pas aussi bien que vous, je n’oublie pas son soutien, ses encouragements, ses conseils pour le marathon de La Rochelle en 2012. Il m’a même logé dans cette petite maison de bord de mer la veille de la course. Bruno était là quand j’ai franchi la ligne d’arriver. Je m’en rappelle encore de cette journée, un vrai cauchemar ce marathon.
    j’ai quitter le groupe depuis lontent , mais je pense faure a vous.
    Force et courage, Prenner soin de votre santé.
    bonne fête de fin d’année

    charles bretagnon
    (désolé pour les faute d’orthographe, raison – dysorthographie)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-) 
Plus...
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.