Archives de catégorie : Compétition

Trail Larzac Dourbie – Festival des hospitaliers

Les 10 run’ars qui sont partis à la conquête du festival des Hospitaliers ne pouvaient pas choisir un meilleur week-end : ils ont eu un grand soleil du départ de Saint Julien l’Ars jusqu’au dimanche midi.
Cécile et Olivier avaient dégoté un superbe gîte, bien perdu dans les Causses pour le week-end, au bout d’un chemin rendu presque impraticable par les pluies importantes de la semaine.
Après installation dans les chambres (très peu de fantaisie chez les run’ars, les couples ont dormi ensemble et les enfants (Laurie, Mélanie, Gégé et Bruno dans le dortoir)), ils se sont installés près du poêle pour un petit briefing tactique ( boire une bière) en attendant que les pâtes cuisent. Ce week-end avait été organisé de main de maître par Cécile, Virginie et Audrey : elles avaient pensé à tout ! 1ere tournée de pâtes donc le vendredi soir, ainsi que les fruits du verger de Bruno. Quelques parties de Loup-Garou plus tard, ils étaient sagement au lit.
Le lendemain matin, l’eau s’est remise à bouillir pour …manger des pâtes à 11h en essayant de sensibiliser Laurie aux petits shorts et mollets galbés des rugbymen (peine perdue). Chacun s’est préparé, a fait son sac et c’est vers 12h qu’ils sont partis, surmotivés pour le village du départ, Nant.Si.
Après retrait des dossards dans le joli petit village médiéval et une petite photo souvenir, ils se sont dirigés vers l’enigmatique « pointage départ ». Et à 14h,c’était parti, en route pour monter, descendre, monter, descendre de bosse en bosse.
Très vite, Audrey s’est envolée, Geoffrey a essayé de rester pas trop loin , les autres ont sorti leurs bâtons, et Cécile et Laurie ont commencé à rignocher.. Les premiers kilomètres consistent à grimper jusqu’au petit village des Liquisses et puis encore un peu jusqu’à atteindre le plateau du Larzac. Là, il fallait lever le nez car la vue était très belle, au loin, mais pas trop quand même car l’ensemble du parcours était très technique.
Après le plateau du Larzac, il y avait plusieurs kilomètres de descente et on commençait à entendre et voir la Dourbie (mais aussi la grosse bosse qui nous cachait le reste de la vue…). C’était un endroit idéal pour faire des photos, n’est-ce pas Cécile et Laurie ?
Le 2eme ravitaillement méritait vraiment le coup d’oeil (et le coup de fourchette) : toujours dans des bâtiments fortifiés, avec pas mal de spectateurs venus encourager les participants. C’est ici qu’il fallait prendre le temps de se reposer avant d’attaquer la fin du parcours. Gégé ne se sentait pas très bien à ce moment-là, pourtant, il est reparti. Un peu plus loin, il a senti qu’il ne pourrait aller plus loin alors Virginie, n’écoutant que son coeur, a fait demi-tour pour accompagner Gégé jusqu’aux secouristes. L’ayant laissé entre de bonnes mains, elle est repartie à son tour, avec Patrice ce coup-ci (bien joué Virginie).
Pendant ce temps-là, quelques minutes plus tard, l’office du tourisme de Nant songeait à recruter Cécile et Laurie pour une visite guidée du circuit.
Au sommet de la dernière ascension, on entendait le speaker de la course et on voyait le petit village.Le coucher de soleil s’amorçait, c’était très joli. Il restait encore une belle descente à négocier pour voir enfin la ligne d’arrivée.
N’ayant pas traîné (une fois de plus), Audrey boucle sa course en 3h50 (91eme au scratch et 3eme de sa catégorie), c’est vraiment rapide au vu du profil de la course ! Pas très loin derrière, Geoffrey arrive frais comme un gardon en 4h07 pour tester la qualité de la bière de récup. Olivier, quant à lui, avait annoncé 4h30 au ravitaillement et bien, c’est exactement le temps qu’il a mis pour faire ses 29 (voire plus) km. Mélanie est arrivée en 4h47 suivie de près par Bruno en 4h54.
Ce sont ensuite Patrice et Virginie qui sont arrivés, ensemble, en 5h32, juste à la tombée de la nuit. 6 minutes plus tard, tellement fraîches et souriantes que c’en est louche, Cécile et Laurie sont arrivées acclamées par la foule en délire (enfin les 8 autres run’ars).
A l’unanimité, les run’ars ne sont pas allés au repas d’après course et ont préféré rentrer au gîte. Après un debrieffing de la course (une bière, du pâté et du saucisson), les impressions de chacun, les anecdotes de la course, ils ont…fait cuire des pâtes. (note pour plus tard : suggérer un mécénat auprès de marques de pâtes). Une joyeuse soirée qui s’est terminée bien plus tard que la précédente !
Comme toutes les bonnes choses ont une fin, il a fallu replier bagage, , charger les voitures et rentrer le dimanche matin… C’était un très beau week-end tant sur le plan de la convivialité que de la performance….à refaire ailleurs.

Mélanie Tassier.

Classement 500 finishers
91 eme. Masson Audrey 3 V1F en 3:50:39
151 ème Porcheron Geoffrey 65 SEM en 4:07:40
268 ème Sourisseau Olivier 78 V1M en 4:30:20
345 eme Tassier Mélanie 29SEF en 4:47:13
371 eme Boulard Bruno 65V2M en 4:54:01
459 eme LAmbourg Virginie 29 V2F en 5:32:21
460 ème LAmbourg Patrice 86 V2M en 5:32:22
469 ème Sourisseau Cecile 54V1 F en 5:38:42
470 ème Collin Laurie 45 SEF en 5:38:46
Abandon Gerard Legube😞

Résultats de l’échappée Belle 2019 – St Maurice la Clouère

Encore un week-end de course chez les run’ars qui étaient en force à St Maurice la Clouère pour la 20ème édition.

Classement sur le 7.5 km 393 finishers

109  PAULHIAC Arnaud  30SEM   en  00:36:34

272  COLIN Sandrine  16V1F  en 00:44:59

283  FILS Amélie  39SEF en 00:45:41

296  GRATEAU lionel  55V1M  en 00:46:12

298  SAUTOUR Alexandra  22V1F  en 00:46:19

331  QUELLA-GUYOT Isabelle 7V3F  en 00:48:46

374  PAULHIAC Emilie  63 SEF  en 00:52:39

Classement sur le 15km  – 224 finishers

40  CHAVANT François  12V1M  en 1:05:02

112  GROS Stéphane  20V2M en 1:16:42

145  GUILLOTEAU Jean-Paul  4V4M   en 1:20:43

Pendant ce temps là 10 run’ars étaient partis faire le trail larzac dourbie 30km – festival des hospitaliers, résultats et résumé à venir.

Un grand bravo aux coureurs de St Maurice qui ont bien su représenter les run’ars.

Résultats foulée du viaduc

Pendant qu’un groupe de run’ars prenait une collation bien méritée après en effort dans les escaliers autour de Poitiers, d’autres étaient inscrits sur les foulées du viaduc.
Sur le 10km
Seul inscrit Olivier Dupuis termina 13ème 4ème M1 en 42min49
Sur le 17km
Fuseau Ludovic 8ème 6ème SEM 1h16:55 heureusement qu’il y a était à la cool
Masson Audrey 36ème 3ème au scratch 1er M1 en 1h30:49
Porcheron Geoffrey 52ème 20ème SEM 1h35:55
Moricet Eric 68 ème 24ème M1 1h40:19 ( à vérifier pour le nom dans le classement)
Gros Stephane 82ème 14ème M2 1h43:44
Mention et beau podium de Julie et Julien sur le 21 km qui n’existait pas
Fouquet Julie 117 ème 22ème SEF 2h16:25
Marliat Julien 118ème 96 ème SEM 2h16:27

Bravo à tous

Résultats Course du week-end du 21 et 22 septembre 2019

Résultats de nos traileurs du trail du Sancy. Ils étaient tous inscrits sur le 20km avec 1170m de D+.
Ils sont tous arrivés avec en chef de file Olivier en le terminant en 2h56:44 406ème 120ème Master1M
Virginie en 2h58:46 426ème 49ème Master2F
Bruno en 3h04:04 470ème 11Master3M
Gérard en 3h07:13 492ème 13Master3M
Cécile en 3h32:21 659ème 182Master1F
Laurie en 3h44:49 724ème 217SeniorF

Laurie après l’arrivée déclarait « Génial. C’est dur mais c’est un magnifique parcours. J’ai adoré. Mes cuisses un peu moins.. »

Bravo à vous pour votre belle course.

Résultat 20km de Tours

286/2487 DUPUIS Olivier  1:31:00   83/632 V1M

Bravo à toi Olivier pour ce super chrono.

Bonne récup à tous.

 

LA PASTOURELLE

Dernièrement, Mélanie a acceptée de nous recevoir chez elle pour une interview exclusive suite à sa participation à La Pastourelle.

Voici le récit qu’elle nous a écrit et quelques photos en fin d’article:

Chers Run’ars, j’ai testé pour vous La Pastourelle et je dois vous avouer que j’ai du mal à vous dire ce que j’ai préféré.

La convivialité et l’organisation ? Cette course est réputée pour cela (c’est comme ça que Mélanie* me l’a vendue : le bal) et je dois vous dire que l’on n’a pas été déçues. Tout est anticipé, il ne manque rien. Un bémol tout de même : au moment du retrait des dossards, une dame est venue au devant de moi et m’a dit « Madame, pour la randonnée, c’est par ici. » (Bon, ok, je ne me suis pas entraînée mais de là à dire que j’ai un physique de randonneuse !!) Grrrr !

Le village de Salers ? Je ne connaissais pas, c’est vraiment mignon. Un village médiéval préservé avec des commerces qui jouent le jeu des boutiques à l’ancienne et une course « La médiévale » à faire, déguisé, dès le vendredi soir.

La parcours ? Contrairement au Vulcain, on n’est pas dans la forêt mais sur les crêtes. Qui dit crête dit vent, neige (oui, oui !), trous de sabots de vache, chamois (mais avec le brouillard, on n’a rien vu). On est montées jusqu’à 1600 m avec des passages de grimpettes et des endroits où il ne vaut mieux pas regarder en bas (je ne conseille pas ce trail à ceux qui ont le vertige). Le profil est assez casse-pattes, et comme il ne faisait pas beau, nous avons eu de la boue pendant 32 km (pour vous dire, il m’a fallu 3 douches pour retirer toute la boue de mes orteils). En raison des conditions, je pense que c’est la course la plus difficile que j’ai faite. Je vous épargne le paragraphe sur « comment faire pipi sur les crêtes pour les filles ? » ou « comment faire pipi par 0°C pour les garçons ? » (pour plus de détails, demandez Christophe Richard chez les Baladins).

Les ravitos ? Je ne dis pas ça pour motiver Bruno, notre testeur de ravito mais sur la même course on a eu : Jojo (rond comme une queue de pelle qui sert des verres d’eau à 12h), un accordéoniste enfermé dans un camion pour le protéger du froid, des bandas (même à 1600 m -et avec la neige, le froid, on a dit « chapeau »), un verre de vin chaud après l’ascension la plus difficile, l’apéro au dernier, un DJ qui s’éclate tout seul au milieu de nulle part…et des bénévoles congelés, présents depuis 8h du matin et ce, jusqu’à 19h et d’une bonne humeur inébranlable.

François D’Haene ? Quoi ? vous ne connaissez pas François D’Haene ? Il doit être, après Gégé, le meilleur traileur français et là, il était venu pour vendre son vin. Ca nous a sacrément motivées avec Mélanie* (enfin surtout elle) : notre objectif c’était d’arriver en moins de 6h pour arriver avant qu’il ne ferme son stand. Bingo ! On a réussi notre défi mais il avait vendu tout son vin. Pas grave, Mélanie est allée lui parler quand même (crottée mais fière )et on s’est fixés un autre défi : faire la chenille avec lui au bal.

Je sais, ce que vous attendez, vous, c’est que je vous raconte le bal…
Sachez que les conditions en ont fait une course vraiment difficile mais que même quand il fait beau c’est très technique, c’est assez exigeant et surtout les 2 derniers kilomètres demandent une grande force mentale. C’est très dur. On se motivait en pensant à la douche chaude, au bal….Pour vous dire, à 800m de l’arrivée, un mec nous dit « allez, encore 20 minutes de marche et c’est bon »….il avait vu juste ! On prend 200 m de dénivelé dans les 2 derniers kilomètres…
On a mis 5h27 pour faire 32 km (oui, bon, François D’Haene a mis 4h26 pour en faire 53…). Certes, on n’était pas en forme mais au vu des conditions, on ne pouvait pas aller plus vite. On était fières de nous parce que c’était difficile. Il y a beaucoup d’abandons sur cette course mais pas nous !

A l’hôtel, en buvant notre bière de l’autosatisfaction (notez que la météo avait l’avantage d’avoir des bières fraîches rien qu’en les laissant sur le balcon), on était tentées d’aller se coucher, on était cuites….mais nos obligations mondaines nous ont vite rattrapées. Cognac-Shweppes, Pineau, bière : Lolo des Baladins fêtait ses 25 ans (vite fait) dans le hall de l’hôtel…. Puis, nous sommes parties au bal mais avant de rentrer, on a bu une bière dehors -la plus grande buvette de ma vie-. Et enfin…enfin, les garçons se sont décidés à ce qu’on entre (un barnum gigantesque où on est plus de 1000 à manger et danser).
On a raté la 1ere partie de la soirée mais comme il n’y a pas de hasard, on est entrés au moment du discours de François D’Haene. On n’entendait pas bien ce qu’il disait mais j’ai cru comprendre qu’il disait  » bravo aux 2 Mélanie qui, même pas en forme, ont fait une très belle course ».
J’allais vous raconter le bal mais je crois qu’il faut vous laisser le découvrir. Mélanie a dansé plus de 4h (comme quoi la fatigue, c’est relatif), moi j’ai fait du fractionné « danse-blabla-danse-blabla ». On n’a pas fait la chenille avec François (échec) mais on a passé, malgré la fatigue une excellente soirée.
Geoffrey, cette course, elle est pour toi ! Quand, avant l’entrée du repas, j’ai vu des mecs nus, debout sur les bancs, j’ai eu des souvenirs de ta carrière de volleyeur qui me sont revenus en pleine poire.
J’ai passé un super week-end avec Mélanie (la reine du bal), et avec les Baladins. J’espère que certains d’entre vous se laisseront tenter ou réussiront à chopper un dossard surtout car ça part vite. 18km le vendredi, 10km Féminine, 32 ou 53 et rando VTT ou à pied.
J’espère que vous l’avez compris : ce week-end demande une grande condition physique et de l’endurance à tous points de vue.
Prochain objectif : le trail de Fort Boyard : des nains, des tigres, des araignées….j’espère que d’autres run’ars nous rejoindront.
Bises,
Mélanie
PS : pas beaucoup de photos à cause du brouillard.

* l’autre Mélanie (de l’Ultramical 86)

Résultats du week-end

Ce week-end, (a priori) 3 run’ars étaient engagés sur la 40ème édition des 10 et 20 km de Vouneuil sous Biard! Bravo à Marc sur le 20 (avec un très bon temps) et à nos 2 run’ars de toujours Bruno et Lionel sur le 10… En plus, de souvenir, le parcours est pas vraiment plat!

Bravo aussi à Sandrine qui a accompagné sa belle-fille sur les 20kms de Paris et qui l’a poussée jusqu’au bout!

DistanceRun'ArsTemps (Classement)
10 km

(986 finishers)
BOULARD Bruno
GRATREAU Lionel
56' 51" (457)
1 h 04' 07" (736)
20 km

(350 finishers)
NIBAUDEAU Marc1 h 29' 14" (54)

 

RESULTATS TRAIL DE L’OPPIDUM – BERUGES

Voici les résultats du trail de Béruges qui a eu lieu ce matin. 12  run’ars au total pour ce qui est d’après Bruno, le trail le plus dur du département (je suis assez d’accord…).

Alors bravo à tous les courageux :

  • à Laurie sur le 9 km qui a eu le courage de le faire et de le terminer
  • à Jean-Paul pour un énième podium, Cécile, Sandrine et Bruno (pour moi, à jamais un vrai run’ars)
  • à Marc, Audrey avec elle aussi un énième podium (toujours aussi impressionnante), David, Stéphane, Virginie et Gégé

Vous pouvez tous être fiers de vous, et moi, je suis vraiment fier de faire partie de ce groupe et d’être un run’ars!

Bonne récup’ à tous

DistanceRun'ArsTemps (Classement)
9 km
(215 finishers)
COLLIN Laurie1 h 09' 50" (182)
15 km
(287 finishers)
CHAVANT François
GUILLOTEAU Jean-Paul
SOURISSEAU Cécile
QUAIS Sandrine
BOULARD Bruno
1 h 34' 42" (82)
1 h 45' 45" (178 / 1 M4)
2 h 00' 06" (256)
2 h 08' 00" (273)
2 h 08' 04" (274)
27 km
(213 finishers)
NIBAUDEAU Marc
MASSON Audrey
PERRIN David
GROS Stéphane
LAMBOURG Virginie
LEGUBE Gérard
2 h 51' 40" (68)
2 h 56' 50" (86 / 2 M1)
3 h 06' 10" (107)
3 h 22' 55" (152)
3 h 22' 57" (154)
3 h 37' 26" (185)

PS : Bruno, j’attends tes photos 😉

PS2 : Merci Mélanie (et Aden!) pour tes encouragements

En voici certaines

Désolé, car je n’ai pas tout la troupe  :yahoo:

Semi-marathon et marathon de Cognac

Félicitations aux run’ars qui ont été courir à Cognac ce matin! Bravo aux semi-marathoniens Patrice, Virginie, Julie et Audrey, et aux illustres marathoniens Bruno et Gégé!

Voici les résultats

DistanceRun'ArsTemps (Classement)
Marathon

(449 finishers)

LEGUBE Gérard
BOULARD Bruno
4 h 26' 34'' (297)
4 h 28' 03'' (303)
Semi-marathon

(1252 finishers)
MASSON Audrey
FOUQUET Julie
LAMBOURG Virginie
LAMBOURG Patrice
1 h 40' 53'' (195)
1 h 56' 59" (609)
1 h 56' 59" (610)
2 h 15' 33'' (977)